Sasu Lara Berrezel, changement organisationnel

Gestion de crise

Gestion de crise

Gestion de crise à Strasbourg

mes interventions en entreprise

 

La gestion de crise doit être souple et flexible, dans un contexte bienveillant et rassurant .

La meilleure configuration étant de pouvoir partager à la fois avec les personnes concernées, la DRH, la direction et le Médecin du travail.

Cette démarche induit, la plupart du temps, la nécessité de construire un dispositif à la fois individuel que collectif. 

 

Les accompagnements individuels se font sur la base du volontariat et dans la plus stricte confidentialité. Il est nécessaire que chacun se sente reconnu dans ce que peut provoquer en lui cet évènement. Un suivis à distance via Skype peut être envisagé pour la poursuite des accompagnements individuels

Les groupes de parole permettent aux solidarités de s’organiser et aux personnes de se rendre compte qu’elles ne sont pas seules à subir ces circonstances  et que chacun a sa propre histoire, son propre vécu du même événement.

L’accompagnement  collectif est conduit dans le but que chacun s’approprie les conclusions et participe à la mise en œuvre du plan d’actions qui en découlera, et puisse ainsi se projeter.

 

Les modes d’expression envisagés en collectif ou en individuel en fonction des demandes de chacun et de leur implication dans la gestion des évènements :

  • Expression orale car elle favorise la proximité, l’échange, la verbalisation des émotions.
  • Expression écrite car les écrits restent et évitent la distorsion des messages .

 

Le stress et ses différentes définitions (source https://doi.org/10.3917/arsi.forma.2012.01.0295 ):

  • Le stress correspond à une force s’exerçant sur tout objet (Théorie mécaniste : Claude Bernard (1813-1876))
  • Le stress est une réaction de l’organisme devant une menace . Cela se  traduis en termes de lutte (fight) ou de fuite (flight).(Cannon (1929))
  • Le stress se traduit par le syndrome général d’adaptation. L’effet de stress peut se propager dans l’organisme tout entier et même entraîner la mort avec sécrétion maximale de cortisol. La réponse physiologique est centrale, négligeant la dimension psychologique.(Selye (1936))
  • L’hypothalamus est le centre du stress parce qu’il contrôle le système nerveux autonome (libération de corticoïdes). Face au stress, la personne réagit par la fuite, l’agressivité, ou attend en tension (inhibition de l’action), pouvant développer des pathologies de stress (Laborit (1985)) 

 

Voici quelques signes qui peuvent témoigner d’une difficulté à dépasser un évènement et qui indiquent l’urgence et la pertinence de l’accompagnement :

  • Les troubles du sommeil : sommeil agité, réveils inhabituels plusieurs fois par nuit, décalage de l’endormissement
  • L'arrêt de la digestion pour garder de l'énergie
  • Des problèmes cutanés
  • Le diabète
  • Un AVC
  • La personne peut se sentir en permanence inquiète, sur le « qui-vive », et fortement angoissée.
  • Une fatigue psychique peut s’installer et il n’est pas rare d’observer des troubles mnésiques. Les changements d'humeur brutaux, l'irritabilité, les changements au niveau du comportement alimentaire et dans les rapports sociaux correspondent également a des signes de mal-être intérieur.

Besoin d'aller plus loin ?

Contactez-nous !

Le stress

Le stress post-traumatique

Le stress post-traumatique

Il peut être définit comme une réaction normale à un événement anormal.

Face à un risque vital, une série de réactions se met en route pour préparer la fuite : augmentation du cortisol et de l'adrénaline et hyperventilation .

La déconnexion de l'amygdale provoque la sidération et la mémoire du traumatisme( émotions, sensations physiques, pensées, perceptions, croyances) se retrouve piégée dans l'amygdale.

Le harcèlement moral

Le code du travail défini le harcèlement selon 3 critères qui doivent se cumuler:

  1. agissements répétes
  2. degradation des conditions de travail (situations et contexte)
  3. atteinte à la santé, au droit, à la dignité, à l'avenir professionnel

 

L'atteinte au droit, n'est pas nécessaire, le simple fait qu'il existe un risque suffit a caractériser le harcèlement moral.

La volonté de nuire n'est pas nécessaire mais si l'intention est qualifiée par un élément intentionnel, cela devient du pénal.

 

L'obligation de prévention demande de mettre en place une procédure :

  • d' enquête
  • de protection de la victime
  • de mesures conservatoires à l'encontre du prétendu harceleur
  • de prise de mesures disciplinaires éventuelles dans les deux mois

 

et des outils spécifiques comme:

  • Mécanisme de veille et traitement d'alerte
  • Mise en place d'un plan d'enquête
  • Règlement intérieur
  • DUER
  • Mediation
  • Formation

Création et référencement du site par Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.